Accueil > Législation > Textes de lois > Le mouvement trans devant la Cour Constitutionnelle pour optimiser la (...)
  • Le mouvement trans devant la Cour Constitutionnelle pour optimiser la nouvelle loi trans
    Mis en ligne le 16 janvier 2018 - Dernière modification le 16 janvier 2018

    La nouvelle loi trans a rendu possible l’adaptation du genre (M/F) sur la carte d’identité, mais elle reste imprégnée d’une vision binaire de l’identité de genre. Avec Çavaria et la RainbowHouse, Genres Pluriels dépose un recours devant la Cour Suprême pour optimiser la loi, et mettre fin à la discrimination contre les personnes non-binaires.

    Les collectifs trans en Belgique sont heureux que le législateur ait reconnu que l’identité de genre est une donnée très personnelle. Personne d’autre que vous-mêmes ne pouvez définir si vous êtes homme ou femme.

    Personnes non-binaires

    Hélas, la nouvelle législation n’a rien résolu pour les personnes non-binaires. Qui n’est ni homme, ni femme, en est exclu.

    Irrévocabilité

    De plus, la loi comporte aussi une caractéristique irrévocable : ceci signifie que chacun ne peut faire usage qu’une seule fois de la procédure pour changer son marqueur de genre (de F à M ou de M à F). Cette caractéristique va à l’encontre du droit à l’auto-détermination, et exclut les personnes pour qui l’identité de genre n’est pas univoque et binaire.

    Cour constitutionnelle

    C’est pourquoi Çavaria, la RainbowHouse et Genres Pluriels font recours à la Cour Constitutionnelle. L’État belge reconnaît les personnes non-binaires, puisqu’il est affirmé dans cette nouvelle loi et dans les travaux parlementaires préparatoires que l’identité de genre est un fait personnel et fluide. Ne reconnaître que des personnes F (femmes) et M (hommes) laisse donc un grand groupe de personnes à l’écart de toute reconnaissance sociale et juridique. C’est une discrimination.

    M/F/X

    Les autorités fédérales font par exemple un usage explicite de la mention "M/F/X" dans les offres d’emploi. Mais le candidat doit pourtant toujours présenter des documents d’identité dans lesquels les seules options possibles sont M et F. Nous voulons que la vision non-binaire des autorités dans cette nouvelle loi soit réellement mise en œuvre.


  • Prochains événements

  • Statistiques du site

    • Visites:

      21 visiteur(s) connecté(s)
      850 visiteurs par jour
      737.376 visiteurs depuis le début

    • Publication:

      742 Articles
      74 brèves
      100 Sites référencés