Accueil > Activités > Festival « Tous les genres sont dans la culture » > 25/11/17 - Ciné-débat et conférence intersexes

25/11/17 - Ciné-débat et conférence intersexes

Publié le 4 octobre 2017 - modifié le 27 novembre 2017

Quand ? Samedi 25 novembre 2017, 16h00-21h00
Où ? Bruxelles Laïque : Avenue de Stalingrad, 18-20 – 1000 Bruxelles
Plan d’accès

Programme
16h00-17h00 : accueil
17h00-18h30 : Projection du film documentaire « Entre deux sexes »
18h30-19h00 : Pause avec boissons et sandwiches
19h00-21h00 : Débat avec Vincent Guillot, Saïda El Allouchi, modération par Londé Ngosso

Renseignements et réservation souhaitée par mail : festival@genrespluriels.be

Entrée gratuite

Drapeau intersexe

« Entre deux sexes »

un film documentaire écrit et réalisé par Régine Abadia
ARTE France
durée : 67 minutes

Un documentaire où des intersexes prônent avec fierté leurs différences et revendiquent la reconnaissance de leurs droits dans une société trop normative. Pour beaucoup, le monde se partage entre hommes et femmes. Depuis que Vincent Guillot a découvert, dans sa vie d’adulte, le mot pour se définir – intersexe –, il n’a cessé d’aller au-devant de ses semblables, une quête indispensable à la compréhension de sa personne. L’artiste allemand Ins A Kromminga de son côté, a pris conscience de cette différence à l’adolescence. Ses dessins évocateurs racontent les traumatismes infligés aux personnes intersexes. Déterminés et non dénués d’humour, les personnages du documentaire de Régine Abadia se battent pour l’émancipation de leur minorité invisible et meurtrie. Leur problème : la médecine, qui intervient non pas pour soigner mais pour conformer les corps à des normes féminines ou masculines. Afin que l’ordre des choses soit respecté, que le monde reste rose ou bleu, fille ou garçon, la médecine intervient à l’aide de traitements hormonaux et chirurgicaux sur de nombreux enfants nés intersexes. Vincent Guillot et Ins A Kromminga décident de sortir du silence qui les a trop longtemps accompagnés et tentent de briser un des derniers grands tabous de notre société.

Vincent Guillot

En 2002, Vincent Guillot crée l’Organisation internationale des intersexes « pour que les enfants intersexes ne connaissent pas les souffrances [qu’iel a] endurées ». À l’ONU, trois instances distinctes l’auditionnent, notamment le Comité contre la torture, et condamnent en 2016 la France pour les opérations réalisées. Vincent Guillot nous rapportera le combat qu’iel mène.

Saïda El Allouchi

Doctorante en psychologie et psychopathologie cliniques, CRPMS, Université Paris 7, Saïda El Allouchi s’est donnée pour mission d’accueillir et d’accompagner les personnes intersexes. Elle souhaite accueillir les personnes qui en expriment le besoin, et informer ses collègues, les personnels de santé…, pour les aider à avoir une réponse adaptée à la reconnaissance des personnes intersexes.

Modération par Londé Ngosso de Genres Pluriels

En collaboration avec

Genres d’à côté
Pour les films transgenres
http://www.gdac.org/

Avec le soutien de

Astraea Lesbian Foundation For Justice
Astraea supports lesbian, trans, intersex and LGBTQI groups
Brochure d’information de base intersexe