Accueil > Santé > Articles et études > Prise en charge des nouveaux/elles-né·e·s présentant une intersexuation par les (...)

Prise en charge des nouveaux/elles-né·e·s présentant une intersexuation par les équipes de périnatalité

Publié le 19 septembre

Projet de fin d’études réalisé par LIOTET Pernelle.

AVANT-PROPOS

Ce travail de fin d’études, dans un souci de parité, est rédigé en écriture
inclusive. Le terme nouveaux/elles-né·e est utilisé sous sa forme épicène mais écrit au
masculin pour faciliter la lecture.

Le terme « intersexué » est employé durant ce travail de fin d’études afin de
qualifier les nouveau-nés concernés. Cette dénomination, à la différence du
terme militant « intersexe », est plus générale et adéquate dans le cas des
nouveau-nés qui ne peuvent alors pas se reconnaitre en tant que personne
intersexe.

Le terme « parents » regroupe, dans ce travail, les parents biologiques de
l’enfant, un parent seul ou encore un/des tuteur.s légal/légaux.

Certains termes utilisés par les auteur.e.s, qui apparaissent sous forme de
citations dans ce travail et qui viennent le nourrir, sont à proscrire selon les
associations de personnes concernées car ces termes ne sont plus d’actualité,
pathologisant et/ou discriminant. Cependant, les consignes de rédaction de ce
travail m’imposent de garder ces terminologies.

Enfin, ce travail de fin d’études veillera à faire ressortir le rôle de la sage-femme
dans la prise en charge des nouveau-nés intersexués bien que la littérature ne
soit pas exhaustive à ce sujet.