Accueil > Santé > Chirurgies > Masculinisantes > Métoïdioplastie

Métoïdioplastie

Publié le 30 novembre 2015 - modifié le 11 décembre 2015

La métoïdioplastie est une alternative à la phalloplastie.

L’opération a pour avantage d’être moins invasive, plus courte (2-3h contre 8-10h) et moins onéreuse que la phalloplastie.

Elle ne comporte, en principe, pas de risques de perte de sensibilité et ne nécessite ni greffe de peau ni implant de prothèse érectile. Les inconvénients sont la petite taille du pénis (entre 4cm et 10cm avec une moyenne de 5,7cm) et l’impossibilité de rapports avec pénétration (au sens classique du terme).

Étapes de l’opération :

  1. dégager le clitoris (déjà hypertrophié par le traitement hormonal) par incision du ligament suspenseur ;
  2. (optionnel) allonger l’urètre, en utilisant la muqueuse vaginale ou de l’intérieur de la bouche. Ceci permettra au patient d’uriner par le néopénis ;
  3. couvrir le néopénis de peau prélevée sur les petites lèvres.

Si souhaité, d’autres opérations comme une vaginectomie, une hystérectomie et/ou ovariectomie, ou encore une scrotoplastie peuvent être effectués en même temps.

La scrotoplastie consiste en la construction d’un scrotum sur base des petites lèvres et par l’insertion d’implants en silicone. Celle-ci peut être effectuée lors d’une intervention ultérieure.

Les risques post-opératoires sont surtout liés à l’allongement de l’urètre.
Selon une étude, les patients ont rapporté 28% de troubles urinaires temporaires (pulvérisation de l’urine) ne nécessitant pas de réintervention, 10% de fistule (trou dans l’urètre) nécessitant une intervention mineure, et environ 2% de rétrécissement de l’urètre. Il n’y a eu aucun cas de perte de sensibilité, et dans tous les cas une capacité à obtenir une érection.

En Europe, d’après les témoignages, les meilleurs résultats pour les métaoïdioplasties sont obtenus en Serbie :
http://www.genitalsurgerybelgrade.com/
http://www.savaperovic.com/team.html

Cette opération est également proposée en Belgique par l’équipe de Gand mais avec sous des conditions psychiatriques et pathologiques ne respectant pas les Droits Humains ni les Principes de Jogjakarta ni les recommandations de Thomas Hammarberg, ancien Commissaire Européen aux Droits Humains.

Sources :
http://en.wikipedia.org/wiki/Metoidioplasty
http://en.wikipedia.org/wiki/Scrotoplasty
http://metoidioplasty.blogspot.com/2008/03/metoidioplasty.html

Témoignage :
http://ftm-transsexuel.info/blog/

Schémas :
http://metoidioplasty.blogspot.com/2008/03/metoidioplasty.html