L’honoraire médical

Publié le 18. Oktober 2015 - modifié le 29. Januar 2016

Le prix payé pour une prestation médicale se divise lui aussi en 3 parties :

 La partie remboursée par votre Mutuelle :

Le montant de l’intervention de votre mutualité pour une prestation est l’intervention de l’AO (= assurance obligatoire soins de santé).

 La quote-part légale ou le ticket modérateur (TM).

La différence entre le tarif officiel de l’honoraire et ce que votre mutualité vous rembourse est votre quote-part personnelle (appelée aussi ticket modérateur).

C’est la partie du prix qui ne vous est pas remboursée.

C’est la partie du prix qui reste légalement à votre charge (suivant l’honoraire défini par l’INAMI). Cette partie peut parfois être prise en charge par l’AC (= Assurance Complémentaire) ou une AP (= Assurance Privée).

 Le supplément d’honoraire.

C’est un montant que le médecin choisit d’ajouter à la quote-part (= ticket modérateur). Ce montant n’est ni remboursé par l’AO ni par l’AC, mais peut être pris en charge suivant un contrat AP le cas échéant.

Exemple : Je vais chez le gynécologue pour une visite de contrôle classique. Je paye 45 €. Je suis remboursé de 21 €. Le prix légal de la consultation est de 25 €. Il y a donc 4 € de quote-part personnelle (= ticket modérateur) et 20 € de supplément d’honoraire.  

Un prestataire conventionné ne vous demandera que le ticket modérateur et la quote-part légale. 
Un prestataire non conventionné vous demandera le prix qu’il veut. 
 

Pour savoir si un prestataire est conventionné ou non, vous pouvez vous adresser à votre mutuelle qui doit vous donner le renseignement. Il existe aussi des outils de recherche en ligne.