"Ca commence au berceau - Le rôle des puéricultrices dans la socialisation sexuée", de Véronique Willemart.

Publié le 13 juin 2010

Etude de Véronique Willemart

Le domaine de la petite enfance constitue un lieu où se jouent les premiers rapports sociaux de sexe. Parmi les divers acteurs qui entourent les jeunes enfants se trouvent les puéricultrices. Dans cette étude, Véronique Willemart observe le rôle de celles-ci dans la transmission des stéréotypes de genre auprès des enfants, leurs attentes différentes en fonction du sexe de l’enfant et le processus de socialisation différenciée à l’oeuvre dans les crèches. Elle s’attache aussi à la manière dont le personnel envisage les parents : de manière égalitaire ? Ou en confirmant la division des rôles sexués ?
Afin de comprendre le contexte de l’accueil de la petite enfance, l’auteure en explique avec clarté les tenants et aboutissants, au travers de l’Office de la Naissance et de l’Enfance, pouvoir de tutelle, et de la profession de puéricultrice, notamment dans les aspects de formation, mais également d’un point de vue factuel : le monde de la puériculture est féminin. Quelles sont dès lors les questions qui y sont soulevées en terme d’égalité des petites filles et des petits garçons ? Quelles sont les inégalités de genre dans la petite enfance, les stéréotypes sexués et les préjugés à l’encontre des plus jeunes ? Comment y sont compris les mécanismes d’influence sociale ?
L’ouvrage propose des pistes concrètes pour effectuer un travail en partenariat avec les puéricultrices à partir de questions cruciales pour l’égalité future des petit-e-s.


Voir en ligne : Collection « Cahiers de l’UF » ; n°6 Etude 3/2010

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)