Accueil > GenreS fluideS > La diversité de genres
  • La diversité de genres
    Mis en ligne le 3 janvier 2009 - Dernière modification le 7 mars 2009

    Texte est intéressant uniquement pour son aspect historique des différents termes "transsexualisme" - "disphorie de genre" - "transgenres".

    Il n’est donc pas le reflet exact des points de vue de Genres Pluriels.

    Ce texte est issu d’une traduction qui a été quelque peu améliorée.

    Sources : www.genderstichting.be la fondation de genre l’identité de genre diversité de genre

    En 1923, le mot "transsexuel" est introduit par Hirschfeld.
    Il ne fait pas encore la différence entre la·e travesti·e, l’homosexualité féminine et la "transsexualité".

    Ce n’est que dans les années 40 que le terme est utilisé dans sa signification actuelle : décrire des personnes qui vivent (ou veulent vivre) de façon permanente dans le rôle social du sexe opposé et qui veulent « subir » une opération de réassignation sexuelles.

    En 1973, Fisk introduit le terme « dysphorie de genre ».
    Ce terme inclut la "transsexualité" ainsi que d’autres formes de dysphorie de genre. Le terme réfère au sentiment de malaise qui résulte du conflit entre l’identité de genre et le sexe biologique.

    En 1980, la "transsexualité" est inclue pour la première fois comme diagnostic spécifique dans le système de classification psychiatrique le DSM(diagnostic and statistic manual of mental diseases).

    Dans l’édition du DSM IV en 1994, la "transsexualité" n’est plus mentionnée, maintenant on parle des désordres de l’identité de genre (GID) comme catégorie englobée à décrire les différents niveaux des problèmes mentaux de l’identité de genre.

    Entre les publications de le DSM III et IV les termes transgendérisme et transgendériste ont fait leurs apparition.
    Le terme était proposé à désigner ceux qui prennent une identité de genre, un rôle de genre et/ou une orientation sexuelle entre le sexe typique des hommes ou femmes hétérosexuelles.
    [rouge]Le terme transgenre comme terme englobé pour toutes variations de dysphorie de genre est maintenant aussi utilisé par les "transsexuels".[/rouge] [1] Dans ce terme il n’y a pas de référence à un problème ou un désordre et sert à éviter la stigmatisation ou médicalisation de cette condition. (Cohen-Kettenis & Pfäfflin 2003).

    En référance à l’histoire (p.e. Les Indiens Zuni) et/ou d’autres cultures (comme les Fa’Fafine à Samoa ou les Hijras en Inde) dans lesquelles il y une division moins stricte entre homme et femme, ou même on parle d’un troisième sexe.

    Certains plaident pour remplacer les termes « désordre de l’identité de genre » par les mots « diversité de genre ». Ainsi on veut indiquer que la division en deux sexes, mais surtout en deux genres est trop limitée. C’est un appel à plus de libérté dans notre manière de penser la notion de sexes, plus de diversité dans le sens de l’être humain avec respect pour chaque personne. De cette manière, les frontières du sexe et genre deviennent plus souple. Ce qui « dévie » de la norme ne sera plus vue comme désordre. La norme s’est alors élargie. Le terme « diversité de genre » sera plus correct dans ce cas.

    Dans cette perspective on parle aussi sur l’élimination de l’inscription du sexe légal comme homme ou femme. Celle-ci n’aura plus d’importance.

    L’inscription de sexe a été surtout créée sous l’impulsion de Napoléon, qui avait besoin de jeunes recrues pour son armée. Ils devaient être du sexe masculin. Selon le juge van der Reyt (dans Tim De Jong, 1999), l’inscription du sexe a perdu de sa valeur juridique. Tant que nous craignons que le monde ne soit pas encore prêt pour l’élimination de l’inscription du sexe légal - le fait de penser en terme d’homme et femme est encore trop profonde - il faudra s’attendre à ce que cette division soit de moins à moins importante dans le futur.


    [1FAUX ! Le terme transgenre est utilisé pour se démarquer du terme psychiatrisant de « dysphorie de genre ». Transgenre est un terme choisi par les personnes et non imposé comme c’est le cas de « dysphorie de genre ». Donc, dire que transgenre englobe les dysphories de genres est complètement incompatible !

  • Prochains événements

    • 19 août

      Groupe de parole pour les personnes transgenres/intersexu.é.es - janvier 2017-décembre 2017

    • 19 août

      Groupe de parole pour les proches des personnes transgenres/intersexu.é.es - janvier 2017-décembre 2017

    • 21 août

      Permanence mensuelle à Verviers

    • Autres événements

  • Statistiques du site

    • Visites:

      10 visiteur(s) connecté(s)
      756 visiteurs par jour
      642.708 visiteurs depuis le début

    • Publication:

      690 Articles
      74 brèves
      100 Sites référencés