Home > Information > AuteurEs > Colette Guillaumin

Colette Guillaumin

Published on 20 June 2010

Colette Guillaumin, née en 1934, est une sociologue au CNRS et une féministe française.

Ses recherches sur le racisme font date : à la suite de Frantz Fanon, elle souligne l’infériorisation des non-blancs, et la hiérarchisation des personnes suivant leurs caractéristiques biologiques. Elle est l’une des première en sociologie à rappeler que la notion de “race” n’a aucune valeur scientifique (c’est un mode de classement arbitraire). Elle démonte les discours naturalisants, essentialistes, qui légitiment les discriminations. Le terme sexage qu’elle a créé pour désigner la réduction d’une personne à son sexe a été repris par de nombreux·ses auteur·e·s, entre autres par Michèle Causse.

Dès la fin des années 1960, elle s’intéresse au féminisme. Elle intègre l’équipe de rédaction de la revue Questions féministes fondée en 1977 par Simone de Beauvoir, qui est la source et l’organe de publication du féminisme matérialiste. Elle y côtoie Christine Delphy, Monique Wittig, Nicole-Claude Mathieu, Monique Plaza, Emmanuelle de Lesseps... En 1978, elle y fait paraître un important article, “Pratique du pouvoir et idée de nature”, qui théorise l’oppression des femmes à travers l’idéologie et la construction sociale. Ses analyses recoupent celles des féministes radicales et posent les jalons de la critique du genre. Elle enseigne au Canada.

Elle a publié, entre autres :

- L’Idéologie raciste, Genèse et langage actuel, Paris/La Haye, Mouton, 1972. Nouvelle édition : Gallimard, Coll. Folio essais (no 410), 2002, 384 p. (ISBN 2070422305).

- Sexe, Race et Pratique du pouvoir. L’idée de Nature, Paris, Côté-femmes, 1992, 239 p. ASIN 2907883399.

Pour en savoir plus